Hypertension artérielle pulmonaire ou l’essoufflement à l’effort

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’hypertension artérielle pulmonaire se présente comme une maladie rare qui touche 15 à 40 personnes par million d’habitants. Elle se manifeste souvent par un essoufflement inexpliqué, ce qui est bien différent d’un essoufflement à l’effort lié à une activité physique exercée.

Il urge donc de bien maîtriser les caractéristiques de l’hypertension artérielle pulmonaire, d’où le grand intérêt cet article que je vous invite à lire.

Hypertension artérielle pulmonaire ou l’essoufflement à l’effort

L’hypertension artérielle pulmonaire, qu’est-ce que c’est ?

La maladie se manifeste très souvent par une tension élevée. Le cœur permet de faire circuler le sang dans les artères. Son côté gauche reçoit le sang riche en oxygène qui provient des poumons qu’il va ensuite propulser pour alimenter les autres organes. Le côté droit quant à lui propulse le sang vers les poumons pour qu’il soit ensuite réoxygéné.

L’hypertension artérielle pulmonaire perturbe ce cycle en causant une mauvaise circulation du sang. Quand le sang ne s’irrigue pas correctement, les symptômes apparaissent le plus souvent tard, dont l’essoufflement qui rend la respiration difficile. Il convient ainsi de faire la différence entre un essoufflement inexpliqué et un essoufflement après un effort physique intense.

Le premier peut arriver sans effort, mais il donne l’impression d’avoir réalisé un effort intense.

Alors que le deuxième se réalise suite à un effort physique. Quand on sollicite le corps par exemple pendant une course le rythme cardiaque augmente dû à l’accélération du cœur sollicité. Ce dernier augmente la tension pour pouvoir alimenter les organes en oxygènes. C’est tout à fait normal donc d’avoir des essoufflements après un effort physique instance.

Vigilance en cas d’essoufflement inexpliqué.

Si par exemple, vous ressentez de façon répétitive des essoufflements souvent dans les efforts qui ne sollicitent pas trop le cœur (par exemple monter les escaliers ou marcher), pensez à voir un médecin. Cela peut être lié à l’hypertension artérielle pulmonaire ou une autre maladie cardiaque.

Symptômes et traitement de l’hypertension artérielle des poumons

Quels sont les symptômes ?

  • Essoufflement à l’effort physique
  • Une fatigue intense
  • Évanouissement ou étourdiment
  • Des douleurs à la hauteur de la poitrine
  • Un rythme cardiaque rapide
  • Les lèvres ou la peau de teint bleutée

Traitement

Les personnes atteintes de ces maladies doivent faire des examens poussés. Ce n’est qu’après confirmation qu’ils seront orientés vers un spécialiste. De là, les patients peuvent entamer un traitement.

  • Le traitement le plus utilisé à base concerne des médicaments qui ont pour effet de dilater les vaisseaux sanguins permettant ainsi la circulation du sang. Ils aident aussi à prévenir de la formation de cailloux dans le sang qui est souvent la cause d’éclatement des vaisseaux sanguins.
  • Sous oxygène, certains par la gravité de la maladie doivent suivre ce qu’on appelle l’oxygénothérapie. Ce dernier peut aider à soulager les symptômes.
  • Une intervention chirurgicale peut aussi être aussi une solution.

Par ailleurs, faire de l’effort physique recommandé par votre médecin peut aussi aider à diminuer les symptômes de la maladie. C’est recommandé de faire un effort modéré et peu intense.

L’hypertension artérielle pulmonaire a comme principal symptôme l’essoufflement. Toutefois, l’essoufflement n’est pas le seul symptôme de la maladie. Il faut différencier les essoufflements de cause naturelle et ce qui manifeste la maladie. Si vous êtes souvent en essoufflements, allez voir médecin. Mieux vaut prévenir que guérir.


Lisez aussi:

Hypertension artérielle (HTA): les causes alimentaires ?

Hypertension artérielle pulmonaire: quel traitement naturel ?