Quelle est la tension normale d’un individu ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La tension artérielle désigne la pression exercée par le sang sur les parois des artères. Cette force dont le cœur a besoin pour faire circuler le sang est également appelée pression artérielle. Elle se mesure à travers deux composantes qui sont : la pression systolique et la pression diastolique. Alors, quelle est la tension normale d’un individu ? Retrouvez la réponse dans les lignes à suivre !

Quelle est la tension normale d’un individu ?

Les composantes de la tension artérielle

La pression systolique est la valeur la plus haute de la tension artérielle au moment où le cœur se contracte. La pression diastolique désigne quant à elle la valeur de la tension au moment où le cœur se relâche.

L’appareil de mesure de la tension artérielle est le tensiomètre et le millimètre de mercure (mmHg) désigne son unité de mesure. Le résultat affiché par le tensiomètre nous permet de déterminer si notre tension est normale ou si elle a des anomalies.

Quelle est la tension normale d’un individu ?

Il existe trois stades de mesure de la tension artérielle. La tension artérielle connaît des variations selon les activités menées au cours de la journée, mais en moyenne respecte un certain seuil. Elle est dite normale lorsque la pression systolique oscille autour de 120 mmHg et que la pression diastolique est de 80 mmHg.

Avec une tension normale, on présente moins de risques d’être victime de maladies cardiovasculaires. Malheureusement, la tension artérielle augmente avec l’âge. C’est la raison pour laquelle les personnes âgées sont potentiellement victimes de maladies cardiaques, qui peuvent aussi être le résultat d’une composante héréditaire.

Il est donc conseillé de procéder régulièrement à une vérification de sa tension (au moins une fois par an) dès l’âge de 30 ans.

Pour être sûr du résultat, il est préférable de mesurer sa tension artérielle trois fois en matinée et trois fois le soir, en laissant un temps de repos d’une minute entre les différentes prises.

Assurez-vous que votre corps est complètement reposé et que vous vous trouvez dans un endroit calme, car vous aurez besoin d’écouter le rythme de vos battements de cœur. Enfin, évitez de prendre votre tension après avoir fumé une cigarette, car le tabac augmente la tension systolique.

Le brassard du tensiomètre attaché au niveau du bras doit être en contact direct avec la peau. Il est donc déconseillé d’avoir au moment de la prise des vêtements trop épais ou encore des vêtements trop près du corps. Le bras doit être complètement dénudé. La valeur moyenne de la tension peut être déterminée au bout de 12 à 18 mesures.

Les anomalies de la tension artérielle

Si la pression artérielle va au-delà de 140/90 mmHg, on est en face d’un cas d’hypertension. Il faut prendre rendez-vous avec un médecin qui se chargera d’établir un programme d’abaissement de la tension spécifique.

Par contre, si la pression artérielle se situe en dessous de 90 mmHg de pression systolique, il s’agit d’un cas d’hypotension artérielle. Là également, il est impératif de consulter un médecin.

En définitive, le seuil idéal de la tension artérielle moyenne au bout de 12 à 18 mesures, est compris entre 120/80 et 135/85 mmHg. Si cette limite est franchie comme le confirme un cardiologue, le risque de contracter une maladie cardiovasculaire augmente considérablement.


Lisez aussi:

Quelle alimentation pour réguler sa tension sanguine?

Quels sont les signes d’une tension artérielle élevée ?